Rechercher

Coronavirus : l'UEFA n'a pas acté la reprise de la Ligue des champions en août


L'instance n'a pas définitivement acté la reprise des coupes d'Europe en août, son option prioritaire. Trop d'incertitudes liées à la crise sanitaire existent encore.

Les cinquante-cinq pays membres de l'UEFA attendaient le comité exécutif, organisé ce jeudi matin en visioconférence, avec une certaine impatience. Il devait leur permettre de valider définitivement leurs projets de reprise de la saison en se calant sur les dates retenues par la Confédération européenne pour clôturer la Ligue des champions et la Ligue Europa.

Selon nos informations, elles devront attendre pour connaître avec certitude la suite des événements, comme l'avait annoncé L'Équipe dès mercredi. La Confédération européenne privilégie toujours l'option qui voit les Championnats nationaux être achevés avant le 3 août pour terminer les Coupes d'Europe dans la foulée. Avec une finale de la Ligue des Champions le samedi 29 août et une finale de la Ligue Europa deux jours plus tôt, le jeudi 27 août. Mais le « Comex » (Comité exécutif), le « gouvernement » du football européen, n'a pas acté formellement ce schéma (un autre où les fins des championnats nationaux et des Coupes d'Europe sont jouées en même temps a aussi été évoqué).

Pas de décision dans les jours à venir
Aux yeux d'Aleksander Ceferin, le président de l'UEFA, et de Theodore Théodoridis, son secrétaire général, trop d'incertitudes existent encore pour figer les positions. Rien ne devrait d'ailleurs être décidé dans les jours qui viennent. Le prochain rendez-vous est toujours prévu le 27 mai, date du prochain Comex de l'instance.

Entre-temps, les Ligues qui ne pourront pas reprendre devront simplement communiquer, avant le 25 mai, les raisons qui les ont poussées à prendre une telle décision. Au cours du Comex, il a été répété à de nombreuses reprises que ce qui était imaginé aujourd'hui pouvait être caduc demain et que l'évolution de la situation sanitaire, la santé des joueurs et les impossibilités pratiques liées à la pandémie de Covid-19 pouvaient tout remettre en cause.

Les seuls votes de l'instance, ce jeudi matin, concernent le report de l'Euro féminin, prévu en Angleterre entre le 7 juillet et le 1er août 2021, qui se jouera finalement en juillet 2022. Une solution envisageable puisque la Coupe du monde masculine 2022 doit avoir lieu du 21 novembre au 18 décembre. Ou encore les payements anticipés qui reviennent aux clubs pour les bénéfices de l'Euro 2020. Une décision prise « à la lumière de la crise actuelle et des difficultés financières que rencontrent de nombreux clubs en Europe ».

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires